Rencontre avec le Roucous : une expérience de lieu de vie et d’accueil

Télécharger

Rencontre avec “le Roucous »Une expérience de lieu de vie et d’accueil (LVA), autogéré et situé en Aveyron.

Discussion en présence de l’équipe du lieu ainsi que Bertrand Ogilvie, psychanalyste et professeur de philosophie à Paris ayant travaillé sur l’expérience de Deligny dans les Cévennes.

Aujourd’hui dans votre émission, on vous parle du Roucous, un lieu de vie et d’accueil (LVA) un peu particulier, qui a plus de 30 ans. C’est une structure de soin et d’éducation qui accueille en petit effectif des enfants, adolescents ou adultes qui vivent une situation difficile.

C’est une structure de vie aussi. La particularité est que les acteurs de l’accueil sont présents en permanence. Les acteurs tentent de reproduire un schéma d’accueil familial qui repose sur le partage des tâches du quotidien ou des activités pédagogiques spécifiques.

Le roucous est apparu avant que les LVA ne soient reconnues en 2002. Il est particulier aussi parce qu’il est autogéré en association, l’organisation est horizontale et ne répond pas forcément aux exigences des institutions avec lesquelles ils ont réussi à imposer un rapport de force qui leur permet tout simplement de vivre comme ils l’entendent avec les jeunes accueillis.

Le Roucous est situé en Aveyron. Leurs membres travaillent avec différentes institutions comme L’aide sociale à l’enfance (ASE), la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), les institutions médicales de la pédopsychiatrie, ou d’éducation spécialisée.

Vous allez entendre Nunu, un des fondateurs de ce lieu, et les autres permanents Arnaud, Pierre ou Solange nous parler de leur quotidien avec Yanis, Myriam ou Hugo, des enfants, en marge, souffrant de difficultés familiales et de troubles psychiques et autistiques.

La discussion s’est déroulée à la parole errante à Montreuil, dans le cadre de la semaine de la folie ordinaire qui a eu lieu du 28 mars au 3 avril 2022. Ce festival est animé par le collectif Artaud, un collectif de patient(e)s et soignant(e)s, et a été créé en contrepoint des « Semaines d’information sur la Santé mentale ».

LA RÉPRESSION NE DATE PAS D’HIER ET S’AGGRAVE.

Télécharger

Cette émission a été enregistrée à l’annexe du CNRS dans le 17ème arrondissement de Paris. Parmi les intervenant-e-s :

Fabien jobard chercheur en sociologie au CESDIP revient sur l’évolution du maintien de l’ordre depuis 1986.

Nathalie Tehio avocate, co-fondatrice de l’observatoire des libertés publiques, parle notamment de la loi anti-casseur de 2019.

Sonia Ollivier co-secrétaire du syndicat national des personnels de l’éducation et du social PJJ (protection judiciaire de la jeunesse)
parle de l’abrogation de l’ordonnance de 1945 prévue pour 2020.