TRAVAIL SOCIAL : regards croisés (rediffusion)

Télécharger

Nous vous proposons, en nouvelle diffusion, une émission du 18 février 2022 en appel a deux journées de grève du 31 mai et 1er juin. Ce 31 mai, Rdv donné à 13 h devant l’hôtel de ville de Paris

Face aux mobilisations du 7 décembre 2021 et du 1er février 2022, le gouvernement ne pouvait plus faire comme si le secteur du travail social n’exister pas. Voilà pourquoi, il a décidé d’attribuer 183 € d’augmentation des rémunérations pour les filières socio-éducatives, dans le public comme dans le privé.

Le compte n’y est pas :

183 € c’est moins que les 300 € revendiquer pour rattraper le (quasi) gel du point d’indice.

👉Un certain nombre de collègues (assistantes familiales, filières administratives, techniques, et d’autres) pourraient être à nouveau exclus de cette augmentation

.👉 Des travaux sur une nouvelle architecture des diplômes et des qualifications est annoncé. Pour rappel, les derniers décrets datent de 2018 et des mobilisations avaient déjà fait reculer en partie le gouvernement de l’époque sur leur volonté de créer un diplôme « unique ».

👉 confirmation du projet de convention collective unique sans garantie de la niveler par le haut. À noter, que là aussi, les mobilisations ont pesé puisque le gouvernement a annoncé mettre 500 millions d’euros pour espérer obtenir la signature de syndicats. Un accord de méthode pourrait être signé d’ici au printemps, laissant ensuite place à une négociation pendant 15 à 18 mois.

Le 12 et 13 mars se tiendrons à Poitiers, les 8eme rencontres nationales du travail social en lutte et a cette occasion, l’émission de ce jour est consacré à la situation dans ce secteur.

Nous débutons par l’intervention d’une assistante sociale en psychiatrie lors de la mobilisation du 1er février dernier.

Par la suite, nous vous proposons un entretien avec Morgane, éducatrice spécialisée qui travaille auprès des personnes à la rue et usagères de crack dans le nord de Paris (18e-19e arrondissement). Elle aborde la grande précarité, les personnes suivies, la difficulté des conditions de travail des éducateurs et éducatrices et les mobilisations,
à la fois en interne, face à une hiérarchie qui tient serrés les cordons de la bourse, et de manière plus générale les perspectives de mobilisation dans le secteur du travail social.

Nous terminerons cette émission, par un entretien réalisé avec Julien, éducateur de rue dans l’est parisien. Il nous parle de son parcours et du contexte actuel dans lequel il exerce son métier.