GEODIS CALBERSON : en gréve reconductible

Télécharger

“L’ infrastructure logistique permet au capitalisme de se mondialiser en cherchant le moindre coût au détriment des conditions de travail, des salaires et de l’environnement” (émission du 4 mai 2020).

Depuis plusieurs années, dans l’entrepôt GEODIS à Gennevilliers, des mobilisations s’organisent : une grève avait débuté en 2016 face à la loi travail, mais aussi en Décembre 2018 autour de leur condition de travail, ou encore en 2020 lors de l’épidémie de Covid pendant laquelle en continuant de travailler dans des conditions bien éloignées des recommandations sanitaires, ils ont fait transiter des milliers de tonnes de marchandises. Leur métier consiste à transporter des colis qui peuvent aller jusqu’à 70 ou 80 kilos. Depuis le début de l’année 2022, le seul site de Gennevilliers a enregistré une centaine d’accidents du travail.

Le 17 octobre 2022, les salariés de la filiale de la SNCF, Geodis, déclenchent une gréve reconductible sur leur site avec un taux de grévistes de 75% pour la hausse de leur salaire. Ils revendiquent une augmentation de salaire de 150 euros pour toutes et tous, en plus de 100 euros pour les salaires les plus bas, et 1000 euros de prime vacances.

Le 20 octobre 2022 et le 26 octobre à l’occasion d’un rassemblement de soutien à cette gréve nous sommes allés enregistrer des prises de paroles et réaliser quelques interviews que nous vous diffusons dans l’émission de ce jour.

Pour les soutenir :

https://www.cotizup.com/le-calex-geodis-calberson-idf